depuis le 25 Août 2003


mars 2006 < avril 2006> mai 2006

30 avril 2006 Des séminaires a Nassau
27 avril 2006 Le séminaire à Tampa
23 avril 2006 Aujourd’hui beaucoup de choses se sont passées.
22 avril 2006 La convention de Hay House
21 avril 2006 A Toronto
19 avril 2006 Séminaire à Seattle
17 avril 2006 Séminaire à Grass Valley
15 avril 2006 Séminaire à Santa Cruz
13 avril 2006 A nouveau vers les Etats Unis et l‘Europe
9 avril 2006 Hado medicine celebration 2006 in Japan
5 avril 2006 A Puerto Rico (4)
3 avril 2006 A Puerto Rico (3)


* 30 avril 2006  Des séminaires a Nassau

Je me suis relaxé totalement ici a Nassau, au Bahamas même si j’y suis resté seulement trois jours. Je l’ai senti comme un cadeau de Dieu après la difficile expérience que j’ai eu.

Sivananda Ashram Yoga Retreat m’a invite à soutenir un séminaire le 29 et le 30 avril. Les Bahamas sont composés par beaucoup d’îles. Il y a 5 ans j’ai été invite par une école de dauphins à visiter l’île Bimini. C’est une station pleine de touristes


J’ai soutenu mon séminaire en ayant ce paysage typiquement tropical


le port est comme une base des bateaux luxueux


L’organisatrice, Rukmini. Elle est d’Israël.
Tout de suite après le séminaire on m’a prie de venir l’année prochaine a nouveau. J’ai été ravi par cette invitation.



* 27 avril 2006 Le séminaire à Tampa

En ce qui concerne le séminaire de Jamestown j’ai appris que Natalie s’est débrouillé très bien devant un public de 130 personnes. Après le séminaire, 30 personnes environs ont eu une conversation intéressante avec elle. J’ai été vraiment impressionné et j’ai pensé que c’était une bonne idée d’organiser des cours pour les instructeurs Hado.

Et maintenant mon deuxième essai pour entrer en Amérique. Beaucoup de personnes m’ont conseillé quoi faire et ils m’ont présenté à des avocats. J’ai préparé parfaitement tous les documents. Puis j’ai essayé appeler le Consulat Américain de Toronto, mais en vain.

J’ai passé les jours du 24 et 25 mai à l’hôtel sans rien faire. Mais lorsque j’ai vérifié la page Web de l’organisateur du séminaire de Tampa j’ai vu que tous les tickets étaient vendus. Donc, 500 personnes m’y attendront. J’ai décidé de ne pas renoncer. « Je dois aller à Tampa demain ! »

Le matin suivant je suis allé à l’aéroport de Toronto avec une banderole où il y avait écrit « Love & Thanks » (Amour et Reconnaissance) à la jointure de ma main gauche que j’avais reçu de la part d’un de mes lecteurs d’Amériques en me disant en moi « Je vais pratiquer l’Amour et la Reconnaissance n’importe quoi se passera ».

Comme résultat c’était incroyablement simple de passer. Je pense que c’est parce que les engagés IHM ont prié pour nous. Je vous remercie tous !

Au séminaire d’aujourd’hui, Love Foudation m’a déclaré “Love Ambassador” (L’Ambassadeur de l’Amour). Waw ! J’apprécie beaucoup ce geste.


Au séminaire de Tampa. J’ai été heureux d’avoir reçu des ovations debout.


Patti, l’organisatrice de ce séminaire. Je regrette de lui avoir donné des émotions, mais elle a cru en moi. Je te remercie.



C’était une journée remarquable.

J’ai eu une présentation le matin. Louise Hay a été celle qui m’a présenté. Quand elle est revenue sur la scène, le public l’a reçu avec des applaudissements pour cette surprise inattendue.

Ce qui m’a surpris c’était son discours. « Je ne suis plus venue au Canada depuis longtemps. Et maintenant je suis ici pour rencontrer Mr. Emoto. » J’ai été très ému par ses paroles.

Grâce à elle, ma présentation de 90 minutes à été bien reçue du début jusqu’à la fin. J’ai eu l’impression que ça a duré un instant. A la fin on a tous prié dans la posture gassho pour les quatre soldats canadiens qui ont été tués en Afganistan.

Les gens en priant avec conviction.

Après la présentation on a pris le repas de midi avec le Dr. Shah et ses engagés. Il est un grand pratiquant de chi gong qui utilise son pouvoir pour la paix dans le monde. J’ai fait un commentaire de son livre qui a été publié récemment. Il a dit qu’il va réaliser avec une femme un mouvement pour la paix, un congrès où ils vont prier pour la paix dans le monde.
Tout est bien allé jusqu’à maintenant. Puis quelque chose d’affreux s’est passé.
On est parti de Toronto à 15h en voiture vers Jamestown, New York, pour soutenir un séminaire organisé par Michael, un instructeur Hado qui habite là-bas. Il est venu me rencontrer en Colombie et il m’a dit son plan en ce qui concerne l’organisation de ce séminaire. Quand je suis arrivé à la frontière à cause d’une incompréhension ils nous ont refusé, à moi et à ma femme, le droit d’entrer en Amérique.
Peut être nos papiers n’étaient pas en règle. Et en plus il me semble que avec mon pauvre anglais, sans que je le veuille, j’ai offensé la femme au guichet. Elle s’est énervée et elle ne voulait même plus écouter ce que je voulais lui dire.
On a été obligé de nous prendre les empreintes à tous les 10 doigts et beaucoup de photos. On s’est senti comme des criminels pendant les deux heures d’investigations. Après on a du rentrer à Toronto. 200 personnes étaient attendues au séminaire du lendemain et c’était difficile d’annoncer à tous que le séminaire a été annulé. Quoi faire ?
Bree, un intructer Hado qui était avec nous m’a dit que Natalie, un instructeur Hado qui habite à Toronto pourrait soutenir le séminaire de Jamestown. J’ai pensé que je pourrais compter sur son aide. Je l’ai appelé et je l’ai prié m’aider. Elle a accepté aimablement.
Je l’ai prié de venir jusqu’à l’hôtel pour préparer le séminaire. C’était une longue fatigante journée.

 



* 22 Avril 2006  La convention de Hay House

A Hay House, une réunion a été organise pour le repas du soir. Ils y ont été présents ceux qui feront parti de la convention « I CAN DO IT » (Je peux le faire) comme invités.
Hay House est une de plus grandes maisons d’édition qui s’occupe de la spiritualité en Amérique et qui a publié mon livre « Le message de l’eau » tome 3. La convention aura lieu le 6 mai à Las Vegas et j’y participerai moi aussi.

Au milieu il y a Madame Louise Hay, la fondatrice et la propriétaire de la maison d’édition Hay House. Elle montre plus jeune qu’elle ne l’est. Elle est une femme tellement gentille que j’ai compris pourquoi chaque personne qui la connaît parle d’elle que en bien.

Elle est écrivaine aussi et ses livres sont publiés au Japon. J’aimerais citer de l’introduction de son livre écrit par l’éditeur japonais.

Le livre est plein de mots du miracle qui a changé la vie de 30 millions personnes du monde entier, écrit par l’auteur qui s’est guérie elle-même de cancer à l’aide du pouvoir des mots.
« Aimes-nous et acceptes toi-même comme tu l’est en réalité ». « Tout ira bien ». « Il suffit de dire une simple proposition pour que tout aille bien. Ce livre, plein des plus simples mais efficaces mots a été salué dès qu’il a été publié. Il a changé la vie de 8 millions d’américains et de 30 millions personnes dans le monde entier.
En particulier, les mots qui peuvent guérir des maladies ont attirés beaucoup l’attention. 250 maladies qui peuvent être guéries en prononçant une proposition y ont été présentées. Par exemple la dépression peut être guérie par la proposition « Je suis le créateur de ma vie ».
L’auteur s’est guérit du cancer seulement avec l’aide du pouvoir de mots, sans opération ou médicaments, ainsi que, ses mots sont très convaincants.
Ce livre vous apportera de l’amour, du succès, de bien-être et santé.

Avec Mme. Candice Pert, qui apparaît dans le film “What the bleep?”. Je l’ai rencontré à Santa Monica le printemps dernier.


Avec Mr. Gregg Braden, qui est un fameux écrivain.

J’ai rencontré Mme. Choquette pour la première fois, elle est guérisseur et écrivaine. Elle a de très fins goûts. Je sens qu’on travaillera ensemble un jour.

Avec Mr. Darren Weissman et sa femme, Sarit. Darren est un guérisseur et il étudie l’énergie de l’amour et de la reconnaissance. J’ai le sentiment qu’une bonne chose va se passer entre nous.



* 21 avril 2006  A Toronto

Je suis arrivé à Toronto, Canada, hier. Ma femme m’a attendu à l’aéroport. Elle a eu beaucoup de travail au japon et pour ça elle est venue 10 jours plus tard. On aurait voulu tous les deux courir un vers l’autre se prendre dans les bras, s’embrasser, mais on est un couple japonais de vieille mode ainsi que on s’est juste salué et enlacé légèrement.

Ce soir –là, j’ai été à une ferme en dehors de la ville à une réunion organisé par une instructrice Hado, Bree.

« C’est à 30-40 minutes en voiture » mon assistante, Kimiko, m’a dit mais on a quitté l’hôtel à hôtel à 19h et c’était déjà 20h30 quand on y est arrivé. Je suppose que nous, les japonais, on comprend différemment le temps que l’autre monde.

Mais quand j’ai commencé a boire un verre de vin et porter de plaisantes conversations avec certains invités j’ai repris ma bonne disposition. J’ai eu l’occasion de tenir un petit discours et d’offrir des autographes sur des livres.


Tout le monde m’a écouté attentivement. Il y avait des enfants aussi.

Aussi, Natalie et Calvin, qui ont participé au deuxième cours pour les instructeurs Hado et Michael du troisième cours sont venus me voir. D’un groupe de 100 personnes j’ai été heureux voir les trois instructeurs.

J’ai pu parler avec le propriétaire de la ferme, Gay. Elle avait 1000 acres de terre pour sa ferme organique. Elle venait de ramasser la première récolte la semaine passée à l’aide de quelques étudiants locaux. Elle m’a partagé joyeusement ses rêves.


Avec Gay. J’aimerais la voir au moins une fois par an.

Je lui ai recommandé d’élever du chanvre et de devenir comme ça une ferme modèle en ce qui concerne l’élevage du chanvre. Si ce sera possible je viendrai la visiter une fois par an. Elle a accepté heureuse mon conseil et elle a dit qu’elle va essayer. Bien sûr qu’elle aura besoin d’une permission spéciale pour élever cette plante au Canada mais si cette chose sera possible j’aimerais bien venir la visiter chaque année et j’espère qu’on pourra créer un évènement annuel pour promouvoir l’utilisation du chanvre.

Avec toutes ces choses intéressantes c’était déjà après minuit quand on est rentré à l’hôtel. J’étais un peu fatigué mais reconnaissant pour cette soirée distractive et intéressante.



* 19 avril 2006  Séminaire à Seattle

Seattle à été la ville où j’ai commencé ma 13-ème tournée de séminaires aux USA il y a deux ans. Crystal de la librairie East Westcare était l’organisatrice du séminaire et c’était elle qui est venue me prendre de l’aéroport. Le séminaire a eu lieu dans une salle pleine et il a fini très bien. Ce séminaire-là avait commencé une tournée de 12 séminaires exceptionnels. Ainsi que cette ville et comme une ville porte-bonheur.

Le séminaire d’aujourd’hui a été le troisième dans cette ville et comme vous pouvez voir cette fois beaucoup de monde est venu m’écouter aussi.

Jusqu’au dernier séminaire j’ai cru que ma popularité était seulement temporaire due au film What the Bleep. Mais quand j’ai vu comme le public m’écoute j’ai commencé sentir que les gens ont commencé être intéressés par l’eau, par les cristaux d’eau et par mes nombreuses théories en ce qui concerne l’eau et le monde. Je suis très heureux.


Beaucoup de sourires dans le public

Shanti, Que j’avais rencontré à Samui, Thailanda l’année passée est venue nous joindre à ce séminaire après 6h de conduite en voiture d’une ville appelée Eugene, en Oregon. Ceux parmi vous qui ont lu mon journal du jour quand je l’ai connu vous savez que c’est elle qui a crée la musique pour les vers de mr. Shioya de la Grande invocation. Elle a interprétée cette musique aujourd’hui et on a tous chanté en japonais.


Shanti en chantant la Grande Invocation en japonais


Tout de suite après on a tous chanté la Grande Invocation

Qu’est-ce que c’est ces cordes lumineuses ? Il s’agit seulement d’une main qui bougeait continument pour faire des photos. Comme vous pouvez vous rendre compte j’ai raconté la cérémonie que j’ai réalisé au lac Bilva le 25 juillet 1999, dirigé par le docteur Shioya et de son article du journal exactement avant de faire cette photo. J’espère répandre la Grande Invocation du docteur Shioya en japonais au plus de personnes possible.

Malheureusement je n’ai pas la possibilité de contacter le docteur Shioya (il a maintenant 104 ans et sa famille prend soin de lui) mais si quelqu’un parmi vous a la possibilité de lui parler j’espère lui mentionner cela. Je crois qu’il sera très heureux de l’apprendre.



Grass Valley se trouve à trois heures en voiture de San Jose, à la base des montagnes de la Sierra Nevada. On m’a dit qu’il y a longtemps la ville était pleine de chercheurs de l’or. Maintenant la population des villes d’alentour englobe au total seulement 20 000 personnes. La raison pour laquelle j’ai été invité dans un endroit pareil est que récemment ici beaucoup de personnes qui s’occupent de médecine alternative. Cette ville semble devenir une ville pareille à Sedona d’ Arizona de nos jours.

Hier, Takayo Harrimman, une femme japonaise qui est une amie de l’organisatrice du séminaire, Suzy, est venue nous prendre de l’hôtel de San Jose. Elle est de Hamamatsu au Japon, elle a rencontré son mari ici et ils se sont établi ici il y a 12 ans. Ce fait me rappelle toujours qu’il y a beaucoup de femmes japonaises puissantes qui habitent partout dans le monde.

La route vers la ville était pleine de végétation luxuriante et de beaucoup de beauté. Je me suis rendu compte de la grandeur de ce pays pendant que je passais en voiture par la Californie de Nord. Mais à mesure qu’on approchait de Grass Valley il a commencé faire mauvais et à pleuvoir torrentiellement. La pluie s’est transformée en grêle et éclairs.

Est-ce qu’il y a des personnes qui viendront à un séminaire dans un endroit comme ça ? J’ai commencé à avoir de soucies. Quand je suis arrivé à l’hôtel il faisait déjà nuit et je n’ai pas vu trop de personnes dans les rues. Il a continué de pleuvoir de plus en plus cette nuit-là. Je me suis allongé dans le lit et j’ai compté dans mes pensées les moutons pour réussir dormir cette nuit.

Mais le lendemain quand je me suis réveillé, quand j’ai ouvert les stores, la lumière chaleureuse du soleil m’a accueilli. Quand je suis sorti l’air était frais, l’endroit était plein de végétation luxuriante et des nombreuses belles fleures étaient fleuries partout. Le temps est si changeant à la montagne.

Il y a eu 600 personnes à mon séminaire qui a commencé à 19 h dans le bâtiment des vétérans. J’ai été surpris de voir tant de personnes dans une si petite ville. Tout le monde était chaleureux et amicale.

La compagnie qui s’est occupé des produits à ce séminaire Hado était Hado Life USA (Hado Publishing USA a changé son nom). Pour apporter tous les produits alignés ci-dessous, mon fils est venu en voiture et il a conduit 9 h de LA.

Grâce à tout le monde la plupart des produits ont été vendus et il est rentré heureux a LA. Je vous remercie tous ceux de Grass Valley. Je remercie à toi Susy aussi.

A ce séminaire, Ikuyo et Nancy toutes les deux instructrices Hado sont venues 3h et demi en voiture de Petalma et San Jose pour me rencontrer. Je suis ravi de rencontrer des instructeurs Hado dans des endroits inattendus.


A gauche: Nancy; à droite:Kimiko, notre engagé

A propos, au séminaire de LA Amy, une autre instructrice Hado est venue.


Amy Hallows

Au séminaire d’aujourd’hui j’ai eu aussi un invité, le docteur Bigelsen que je vous ai présenté dans mon journal du 21 janvier. Il a cherché au microscope pendant 25 ans les photos de cellules du sang. Il semble que beaucoup de personnes du public ont été capables de résonner avec ses découvertes en ce qui concerne le fait que le sang peut mettre en évidence, visuellement, l’information physique et psychologique d’une personne.

Je sens que une de mes responsabilités dans cette vie est de présenter des recherches et de découvertes comme celle-ci dont c’est possible que beaucoup de monde n’en a jamais entendu même si ses recherches sont si avancé.


Une discussion entre les deux

Comme résultat à la fin, le public nous a offert des chaleureux applaudissements. Excellent travail, Dr. Bigelsen.



* 15 Avril 2006  Séminaire à Santa Cruz

Je suis arrivé à l’aéroport de San Jose après une heure de vol parti de LA. Doji de la librairie Gatewaycare était l’organisateur du séminaire qui m’attendait. C’est lui qui a organisé mon séminaire de l’année passée.


A droite il y a Doji et la femme a gauche est Salita.

Cette librairie spirituelle ne s’intéresse pas au profit et elle est conduite par les membres de certains ashrams indiens. Doji est aussi instructeur yoga et ses parents ont émigré en Amériques il y a un demi-siècle. La librairie ne vend pas seulement des livres mais aussi d’autres divers produits. C’est une librairie qui a une atmosphère qu’on ne rencontre pas si souvent au Japon. Il y a beaucoup de librairies comme celle-ci dans ce pays et elles sont toutes très bien. Elles aident à mettre en évidence les deux parties différentes du pays.

Comme vous pouvez voir mes livres y sont vendus. On m’a dit que ces sont les livres les mieux vendus.
Le séminaire de l’année passée a eu lieu dans le même endroit, dans un vieux théâtre américain, un endroit que j’aime bien. Quand j’ai été ici en février l’année passée, toutes les 680 places ont été occupées et il y avait encore 200 personnes qui attendaient devant la porte. Quelqu’un a commencé m’appeler la « nouvelle star rock », ainsi que depuis, dans cette ville ce surnom a resté.

Bien sûr que cette année il n’y a pas eu autant de personnes que l’année passée, mais il y a eu quand même 400 personnes cette année. J’ai réussi soutenir le séminaire dans une atmosphère très plaisante. J’ai été très heureux d’entendre certains parmi eux m’inviter de revenir l’année prochaine.

Pour ceux parmi vous qui veulent lire le journal de ma visite de l’année passée, faites un click sur le lien ci-dessous. Il s’agit du journal de 12 février.



Je suis rentré le soir du 7 avril et je suis resté à la maison cinq jours et après le soir du 12 avril je suis parti à nouveau. Ce sera un voyage un peu long, je rentrerai à la maison le 7 juin. Vous pouvez voir le programme ci-dessous.

Avril
13 LA, USA – Enseignement supplémentaire
15 Santa Cruz – séminaire organisé par une librairie locale
17 Grass Valley – séminaire organisé par un journaliste guérisseur
19 Seattle – séminaire organisé par une librairie locale
23 Toronto, Canada – La convention Hay House. Un évènement de trois jours où 20 auteurs vont parler. (Hay House est une maison d’édition qui se focalise sur des publications spirituelles. Je vais éditer « Le message de l’eau » le tome 3)
27 St. Petersburg, USA – séminaire organisé par Unity Church
29 Nassau, Bahamas – séminaire organisé par un groupe locale de yoga
30 idem
Mai
1 New Orleans – séminaire organisé par un instructeur Hado d’ici
4 Houston – séminaire organisé par un groupe local éducatif
6 Las Vegas – La convention Hay House
8 Montréal, Canada – un séminaire longue durée organisé par un groupe qui travaille en ce domaine depuis 30 ans.
9 idem
11th Ottawa – Le séminaire des informations supplémentaires
13 Vermont, USA – séminaire organisé par une personne particulaire
14 Virginia Beach – séminaire organisé par l’organisation d’Edgar Cayce
16 New Jersey – séminaire organisé par une organisation locale pour la santé
20 Graz, Autriche – séminaire organisé par un consultant spirituel
23 Nürnberg, Allemagne – séminaire organisé par une librairie locale
24 Munchen – séminaire organisé par une librairie locale
25 Frankfurt – séminaire organisé par un coordonnateur locale des évènements spirituels
28 Stuttgart – séminaire organisé par une librairie locale
29 Hanovre – séminaire organisé par une librairie locale
31 Vicenzia, Italie – séminaire organisé par une maison d’édition qui a publié la version en italien du livre « Le message de l’eau »
Juin
3 Amsterdam, Hollande – visite chez ma fille pour voir mon petit fils
7 retour au Japon

Aujourd’hui j’ai eu mon première séminaire de LA. Comme vous pouvez voir dans la photo il a bien fini avec des ovations debout. Une chose inhabituelle a été le fait qu’aujourd’hui j’ai présenté le séminaire la plupart du temps en anglais

Cela, pour me préparer pour les endroits où je n’aurai pas de traducteurs qui puissent parler japonais. Le séminaire a été fatiguant et mon anglais n’est pas encore suffisamment bon. J’ai besoin de plus de pratique, mais que pourrait résoudre de ça ? S’il vous plaît lisez les journaux prochains.

Le public m’a offert des ovations debout malgré mon pauvre anglais.



Il m’a fallu 24 heures pour rentrer à la maison de Puerto Rico avant-hier. Et hier samedi je suis allé au bureau pour rencontrer Hans Schindler (regardez le journal du 9 mars) qui es venu d’Autriche et pour me préparer pour le séminaire d’aujourd’hui. Donc je suis très fatigué.

Comme vous pouvez voir dans la photo ci-dessous, beaucoup de personnes ont participés à la deuxième Célébration de la Médicine Hadocare qui a eu lieu aujourd’hui. Cette rencontre a été organisée par le docteur Akira Kawashima du Collège Médical des Femmes de Tokyo. Il est médecin mais il veut créer une société où il n’y a plus besoin de docteurs. Je l’ai soutenu, lui et son organisation en prenant le poste de conseiller principal. Le docteur Kawashima est instructeur Hado aussi.

Là-bas j’ai eu l’occasion de rencontrer le docteur Shinichirou Terayama. Surprenant un jour avant il a eu un accident de voiture et il avait des lésions qui normalement nécessitaient une hospitalisation. Mais il a été sur la scène au début de la célébration et il a salué tout cela sans manifester aucune difficulté. Malheureusement il n’a pas été capable d’interpréter une mélodie à son violoncelle (il avait les doigts fracturés). Mais il est un homme si puissant qu’il a pu être présent jusqu’à la réunion après la célébration.

Hans Schindler a parlé aussi à la réunion. Le séminaire a été traduit par Fukiko Kai, un engagé IHM. Il a parlé d’Etascan, un appareil pour mesurer Hado qui tient compte de kotodoma, l’esprit des mots aussi. J’aimerais bientôt parler plus de cet appareil avec plus de détails.

A la place du docteur Wardha qui n’a pas pu venir, Yasu Nemoto, un engagé IHM a parlé de la Guérison Pranique.

Ici je signe les livres au stand IHM. Ici j’ai eu l’occasion de revoir beaucoup d’ami Hado. C‘était une journée amusante.



* 5 avril 2006  Puerto Rico (4)

Le 4 mai j’ai eu un autre séminaire à un beau musée à Ponce, une ville qui se trouve à une heure et demi de San Juan. Le 5 mai j’ai été invité par Mme. Luisa Gandara de Acedova Vila, la première dame du pays, dans la maison magnifique du gouverneur.

La seule entrée de la maison est très bien gardée.

Puerto Rico a été présenté au monde extérieur par les espagnols en 1493, un an après que Colomb fut arrivé en Amérique. Voilà pourquoi cette ville a une vieille histoire de plus de 500 ans. J’ai été surpris par l’architecture et par la manière dont cette ville était placée.

Je vais vous conduire maintenant dans la maison du gouverneur. La maison est encore habitée par le gouverneur. Ceci est la salle d’attente.

La salle avec des miroirs

La bibliothèque

Une belle cour

Toutes les chambres étaient richement décorées.

La chambre où Jacqueline Kennedy a habité.

Il y avait aussi une chambre où JFK a habité mais ma femme a oublié de la prendre en photo.

De la maison on voit le golfe de San Juan.

J’ai jeté un coup d’œil dans la cuisine. J’ai appris que normalement ils ne permettent pas aux gens d’y entrer.

Ils ont fait des gâteaux pour moi.
(J’en ai mangé un peu plus tard, pendant la rencontre avec la première dame.)

Une autre belle chambre

Une autre chambre avec des miroirs

La salle à manger officielle, peut être une future rencontre ici une prochaine fois.

Vous ne croyez pas que je m’assorti bien à cette chambre ?

La chambre où la rencontre avec la première dame a eu lieu.

A ma gauche il y a la femme du gouverneur de Puerto Rico. Elle a son projet d’offrir des livres aux enfants de moins de 5 ans chaque année. Elle a été très intéressée par mon projet avec les livres pour enfants. Je crois que Puerto Rico verra bientôt ce livre.

On a commencé à nouveau la courte présentation. A ma gauche il y a la première dame.

Avec la première dame sur le toit de la maison.

On a envoyé de l’amour et de la reconnaissance à l’eau d’ici.

Il y avait dans le port deux grands bateaux de croisière.

On s’est arrêté à un café pour une bière après deux heures de discutions avec la première dame. A coté de moi il y a Carmen, elle aussi instructeur Hado. Elle a fait beaucoup d’effort pour rendre possible mon voyage à Puerto Rico. Merci Carmen, c’était un grand succès.

Avec son mari, Salvatore. Il est avocat mais il a des connaissances vastes en ce qui concerne la spiritualité.

Ils sont un couple parfait. La semaine est vite passée. Je vous r remercie tous. On est allé au restaurant

Dragonfly cette nuit-là.
On a découvert que le propriétaire était un de mes fans.

Et elle aussi. Elle a couru après moi pour faire une photo. Le message de l’eau est déjà répandu sur cette petite île tropicale. J’en suis très reconnaissant. Eh bien, demain je rentre au Japon. On se reverra par l’intermédiaire de cette page web.



* 3 avril 2006  At Puerto Rico(3)

Aujourd’hui j’ai eu un séminaire dans la capitale, à San Juan. Mais avant j’ai eu une interview pendant une heure et demi à une télévision dans e beau jardin d’un musée.

Les questions ont été posées en anglais et je lui ai répondu en japonais.
A ma droite il y a Hiromi, la traductrice.

La salle de musique du musée a été construite il y a 7, 8 ans. Chaque année il y a ici le Concert International de Casals. (Casals est un fameux violoncelliste bien connu au plan international. Il s’est marié avec une femme portoricaine de 20 ans quand il avait 60 ans et depuis il vit dans ce pays.)
Le séminaire a été organisé au sous-sol de ce bâtiment.


Sont venus beaucoup de personnes.

Carmen, l’organisatrice du séminaire et des cours pour les instructeurs Hado était très pensive. Son ami, un joueur de guitare a interprété « Sakura » avant le séminaire. La musique a été extraordinaire et elle m’a inspiré réaliser une certaine action.

Oui, j’ai commencé chanter „Sakura“
« Ma femme est née le 30 mars quand les fleurs de cerisier apparaissent. C’est peut être la raison pour laquelle elle aime tant les fleurs de cerisier. Maintenant les fleurs de cerisier sont probablement en fleur au Japon mais en réalité les derniers six ans elle n’a pas eu trop l’occasion de se contenter d’elles parce qu’elle a commencé voyager avec moi partout dans le monde pour prendre soin de moi. Ainsi que s’il vous plaît laissez moi lui chanter aujourd’hui pour lui montrer ma reconnaissance » j’ai dit.

La salle avait un effet acoustique très bon ainsi que j’y ai pu chanter très bien. Je me suis incliné devant le public après avoir chanté.

A la fin du séminaire j’ai reçu beaucoup d’applaudissements. Ma femme a bien pris soin de moi.



le haut de la page

premiére page


::::::::::Copyright(c)2003 Masaru Emoto All Rights Reserved::::::::::